AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Selen M. Pavone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selen M. Pavone

ஐ Monsieur Mademoiselle ஐ

Selen M. Pavone

◊ Messages : 392
Age : 31

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
Selen M. Pavone _
MessageSujet: Selen M. Pavone   Selen M. Pavone Icon_minitimeMer 13 Oct - 21:15

3ème Sexe

    ₪ CARTE D'IDENTITE ₪

    ۞ Nom : Pavone
    ۞ Prénom(s) : Selene Magdalenia ( prononcé Sélené )
    ۞ Surnoms : « La grande », « la statue », « l’impertubable ».
    ۞ Âge : 32 ans
    ۞ Famille : Pavone, La famille du Paon
    ۞ Sangue Nobile : Arte Carnale
    ۞ Statut : Tête de la famille Pavone. Prêteuse sur gage.
    ۞ Orientation sexuelle : Elle aime les femmes sans aucun doute


    ₪ ASPECT PHYSIQUE ₪


    ۞ Physique : Grande, plus que les femmes populaires, aussi grande que les hommes, presque plus. De longues jambes, fines et sculptés dans du muscle. Pas un gramme de graisse. Selene à beau être une femme, son corps n’en possède pas les caractéristiques, ses hanches ne sont pas osseuses, ni pointues, ses os ne crèvent pas sa peau. Non, son épiderme est juste là, délicatement posée sur sa chair, sur ses muscles, tendus. Son ventre est plat, avec un nombril, rond tirant légèrement vers le haut. Point de poitrine, juste un peu, légèrement, mais pas de quoi affrioler un décolleté, de léger seins, qui roulent dans les paumes, sans en déborder, rond et velouté. Des clavicules bien déssinées, nette, avec un petit trou entre les deux. Selene possède une longue nuque, étirée, droite, rigide, altière.
    Puis ce visage, ce visage d’un ovale parfait, sans rondeur, mais en courbe, des lèvres pleines, froides et fermes, d’un rouge carmin naturelle. Un nez retroussé, fin, droit, sans bosse, droit comme celui d’une statue, des pomettes hautes, légèrement rosés, de petites oreilles identique. Ses yeux, de grands yeux, bordés de cils noirs, d’une courbure quasi parfaites, deux pupilles mauves, d’un violet d’orage, d’un violet d’une violence inégalé, avec au fond deux iris plus noir que la méchanceté des hommes. Des sourcils fins et longs, légèrement fronçés dans une attitude de suspicion éternelle, puis ce front, haut, où naissent la cascade de cheveux bruns, d’un chocolat enivrant, aux douces épices de cacao amer, long et bouclés, ondulant sur ce visage parfait, sur ce visage de statue, sur ce visage d’ange, sur ces courbes impertubables. Ses longues mèches tombent dans son dos, dans le creux des reins, cambrés, rèches et creusés. Selene est scultpté dans l’ivoire, comme une statue de Rodin, aussi impressionante, aussi dure, aussi froide, aussiimmobile

    ۞ Allure : Droite, le cou bien tendu et le menton relevé. Jamais Selene ne regarde vers le bas, vers le sol, elle surplombe les foules, scrutant de ses yeux la moindre chose qui pourrait être à son avantage. Sa démarche se veut rapide, raide, pas de foulée souple ou arrondie où s’agite le popotin des catins. De longues foulées.
    De loin l’on l’a prendrait presque pour un homme, à un homme, elle y ressemble terriblement, et pourtant, quand on la regarde, quand on la suit, l’on voit dans de nombreux détails la famme qui est en elle. La légère poitrine sous la chemise à jabot, les ongles peints, cette moue boudeuse et ennuyée sur les lèvres, et puis cette prestance que seule une femme peut posséder.
    Malgrés sa démarche revêche, elle se comporte et se tient comme une reine, le torse bombé, les omoplates collées l’un contre l’autre, les épaules en arrière, les bras le long du corps. Presque militaire, comme un pantin aux articulations mal huilées. Au milieu de la populace l’on ne peut pas la manquer. Elle est là, impassible, les gens marchaient autour d’elle sans la toucher, créant comme une bulle invisible. Peut être par peur. Mais elle est là, droite et rigide, avec ses mouvements nobliaux, un peu hautain, précieuce ridicule qui se sait au dessus et qui le rappelle bien.

    ۞ Goûts vestimentaires : Affectionnant les gants, Selene en porte pratiquement tout le temps, en soie blanche, ou crème, s’accordant avec un soin délicat à sa tenue du jour. Car ce qu’elle porte se doit d’être « beau », d’être fait de riches tissus, ornés d’or et de joyaux. Et point de robe à franfreluche, de jeans décousu où de tunique de cuir. Non Selene ne porte que des pantalons de cuir moulant, collant à sa peau, agrandissant encore la longueur de ses jambes, des caleçons en tissus presque comme des collants, opaques, serré aux chevilles. Ce qu’elle aime par dessus tout, ce sont les vestes militaires, à col rond, remontant sur sa nuque, bordé de plaque en or, ou de chaîne sur les épaules. Toujours des épaulettes, pour que sa silhouette soit plus carré, plus imposante. Pour sortir, elle arbore un trench-coat d’un jaune sobre, presque or, où viennent s’ajouter nombres de broches et de bijoux flamboyant, une large ceinture se referme sur sa taille fine, remontant ainsi sa taille et donnant l’impression que ses jambes sont infinies.
    Des cuissardes à talons aiguilles où bien des bottes militaires montant jusqu’au genoux sont ce qu’elle prefère pour marcher. Tout ce qui peut permettre de créer une ambivalance sur son apparence se trouve déjà dans son armoire. C’est d’ailleurs grâce à Selene que la mode de l’androgyne est revenue à son apogée dans la fantastique ville de Belmonte.

    ۞ Signes particuliers : Aucune de ces choses ne vient défigurer le corps, ni le visage de Selene. Cependant, elle porte toujours une chevalière orné d’un énorme rubis au majeur de sa main gauche. Ce rubis creux contient du sang frais qu’elle change tout les jours et qui lui permettent ainsi d’utiliser ses pouvoirs en cas de besoin.

    ₪ INFORMATIONS PSYCHOLOGIQUES ₪


    ۞ Généralités : Comme son apparence l’indique, Selene n’est pas quelqu’un de trés abordable, ni même enjoué. Elle n’apprécie pas spécialement de rire et le fait trés peu souvent, pour ne pas dire jamais. Hautaine et prétensieuse, elle prend les gens de haut, parlant avec un petit accent bourgeois, et des manières un peu précieuses. Froide, elle n’accorde jamais un sourire à qui que se soit, et met toujours une distance entre ceux qui l’approche. Selene ne laisse que rarement transparaître des émotions sur son visage. Et même si cette attitude peut vous paraître tout à fait inhumaine, Selene est quelqu’un de trés respecté. Elle est droite et ne tolère pas que justice ne soit pas rendue, ayant la même attitude avec tout le monde, beaucoup pensent qu’elle accorde à chacun le même interêt, et cela est vrai. Mendiant où bourgeois, tout le monde est égal.
    Chacun peut lui rapporter quelque chose, et ce n’est pas parce que vous n’avez pas les moyens de rembourser votre dette que Selene vous fera un grand sourire et l’effacera, que vous soyez au fond du trou lui importe peu. Il fallait réfléchir aux conséquences avant. Elle n’hésitera pas un seul instant à faire prisonnière votre femme, où vos enfants jusqu’à ce que vous ayez rembourser votre dette et ses intérêts.
    Riche à profusion, elle vit dans un immense palais, où beaucoup de chose et de monde dépendent d’elle, il n’est donc pas question d’avoir des états âmes pour tout ceux qui viennent la supplier.
    Autoritaire, Selene ne se laisse jamais marcher sur les pieds et sait toujours recadrer ceux qui l’importune. Bretteuse hors pair, venez donc tâtez de son fleuret.
    Avec ses amantes, elle est plutôt tendre, aimante et passionnée, et pourtant personne ne trouva sa place dans son coeur, ne croyez pas que ses baisers enflammés, ou ses caresses mutines soient destinées à vous garder à ses côtés.

    ۞ Vices : A cause des origines de sa famille, Selene se doit de boire du sang frais et de ne manger que des choses d’origines animales. Avide de passion, elle aime avoir une femme différente chaque soir dans son lit, voir peut être deux.

    ۞ Aime : Fumer un cigare aprés le dîner est son petit plaisir, s’enfoncer dans sa chaise et savourer les voluptes de fumée en paix. Son palais est orné de fleur, les lys étant ses préférés, il y a toujours un bouquet de ces fleurs dans sa chambre, dans un beau vase de la dynastie Ming.

    ۞ N'aime pas : Qu’on la dérange dans ses moments de paix, au milieu de la nuit. Bref, un importun n’est jamais le bienvenu. A horreur du poisson, et ne supporte pas cette odeur, ni même le goût. A bannit cette chose de sa maison.

    ۞ Sociabilité : Du moment qu’on à quelque chose d’intéréssant à lui dire, Selene vous écoutera sans doute, quant à répondre, allez savoir...

    ₪ HISTORIQUE ₪


    ۞ Passé :
    Pour vraiment bien tout comprendre, il faut savoir qu’avant l’arriver de Selene, le Baron Benicio Pavone avait eut de sa chère et tendre femme six filles, six petites filles qu’il honorait comme des princesses, qu’il couvrait de cadeau à tout bout de champ, les gâtant même un peu trop. Le Baron Pavone était un homme honorable qui avait fondé sa fortune dans les finances et à lui seul, il était parvenu à devenir le pilier central de l’économie de Belmonte.
    Mais Monsieur Pavone, aurait bien voulut un fils quand même, un fils pour prendre sa succession, pas que ses filles n’en soit pas capable, mais comprenez-bien qu’un fils, c’est quand même différent, puis ses filles semblait porter plus d’intérêt à leurs souliers et leurs robes qu’aux marchés financiers.
    Alors quand il apprit que sa femme était de nouveau enceinte, il sauta de joie, voyant là la dernière chance d’avoir un fils. Tous les dimanches il alla prier Dieu pour avoir un fils, il fit des offrandes conséquentes à l’église et supplia notre Seigneur de lui accorder cette dernière faveur.
    Sa femme accoucha un jour de printemps, un beau jour ensolleillé, et quand le bébé naquit, Monsieur le Baron se précipita dans sa chambre pour prendre dans ses bras sa septième fille.
    Des larmes coulèrent sur ses joues, déçu, il pleura sur le bébé, le serrant tout de même dans ses bras. Alors à ce moment, il se promit, oui, il se promit qu’il ne ferrait pas les mêmes erreurs qu’avec ses autres filles. Cet enfant serait son digne héritier, et il l’élèverait de cette façon.
    Ce jour là, l’homme perdit sa femme, épuisée, elle mourut dans son sommeil, heureuse de savoir que son époux acceptait sa fille.
    Il la baptisa Selene, et fit retirer le « e » pour que l’on se pose sans cesse la question...est-ce un homme où bien une femme ??
    Les années défilèrent, dans un lent rythme, au fils des saisons.
    Selen grandit, doucement, assez éloignée de l’influence de ces soeurs, elles les voyaient, les côtoyaient par moment, mais leur père n’aimait pas qu’elle soit trop avec ces petites poupées. Et il rentra dans une colère noire le jour où il trouva ses six filles en train d’habiller Selen avec une robe à volant, un jolie noeud rouge sur la tête, ses cheveux bouclés au fer et du maquillage sur son visage poupon de gamin de 5 ans. Il interdit aux six soeurs de recommencer leur manège, et que Selen serait le frère qu’elles n’avaient jamais eu.
    Intéréssé par cette étrange idée, les six filettes acceptèrent et s’amusèrent à déguiser leur petite soeur de vêtements d’homme.
    L’on demandait rarement l’avis à Selen, et elle ne sortait presque jamais, se contentant de regarder les gens par la fenêtre.
    Et comme si les déguisements portaient leur fruits, le corps de Selen changeait, ne prenant aucunement de formes féminines, pas de poitrine proéminente, pas de hanches voluptueuses, puis elle devint grande, vraiment trés grand, plus que son père qui était déjà bien grand.
    Son père lui donnait des cours, tous les jours pendant de trés longues heures, et Selen devait subir alors que ses soeurs jouaient dans la cour du palais.
    Mais elle était la petite fierté de son père, son seul soutien, son seul espoir pour l’avenir. Alors elle prit son rôle trés au sérieux, elle se sentit rapidement au dessus de ses soeurs, et même si au fond d’elle même, elle le pensait, elle ne s’en vanta jamais, et resta trés courtoise avec ses soeurs. La modestie était l’une des première chose qu’elle apprit.
    Vers ses 15 ans, son père lui fit quitter Belmonte pour l’envoyer chez un ami Banquier en Francia.

    Là-bas, elle y apprit les belles manières de la cour, elle y apprit les convenances, les petites tromperies même si elle répugnait faire cela. Elle y passa presque six ans, six longues années à correspondre avec son père par courrier. Là-bas, elle s’enticha d’une jeune fille, servante au palais. Françoise de son jolie nom français. Et Selen, se faisait passer pour un homme, enfin elle était un homme, un Monsieur trés distingué, qui comprenait étrangement les sentiments des femmes.
    Françoise était une petite brune aux formes généreuses, avec des petites tâches de rousseur sur son nez et ses joues, elle portait de petites lunettes et semblait vive d’esprit. Selen la séduit, lui offrant des fleurs, l’invitant à des rendez-vous galant, il l’invita à venir danser devant toute la cour de Francia. Elle conduisit la danse, laissant sa main sur sa taille, la serrant contre elle et respirant son parfum de fleurs des champs. Selen savait qu’elle n’appartenait pas au même rang, mais Françoise n’était qu’un amusement, puis aprés tout, elle devait se faire passer pour un homme. Pardon, elle était un homme.
    Cette nuit là, elle perdit sa virginité entre les cuisses de cette femme-enfant, et c’est la joue posée sur ses seins, frôlant le dos de douces caresses qu’elle se sentit enfin homme.

    Des nuits comme celle-ci, il y en au des centaines d’autres. Selen était un vrai coureur de jupon et cela l’amusait, cela l’amusait beaucoup.

    Le jour où elle rentra chez elle, vêtu à la mode parisienne, des cuissardes en cuirs aux pieds, ses longs cheveux bruns sur ses épaules, toutes ses soeurs se jettèrent sur la fenêtre et crièrent aux beaux garçons. Ces garces ne l’avait même pas reconnu.
    Riant, elle rentra chez elle et séduit une à une ses soeurs, obtenant d’elle quasiment tout ce qu’elle voulait.

    Mais cette nuit là, elle se mit nue devant son miroir et avala d’un trait un verre de sang frais. Ses doigts coururent sur sa peau rachitique, et où ses paumes frôlèrent, les endroits se gonflèrent, légèrement, plus de cuisses malingres, mais une peau ferme, légèrement ronde, juste un peu, elle tendit la peau de son ventre, augmenta un peu, juste un peu le volume de ses seins, élargit ses épaules, agrandit la taille de ses pieds. Elle retroussa son nez, effaçant la légère bosse qui s’y logeait, ses pomettes remontèrent, ses lèvres se gonflèrent, lentement, et des cils plus noirs que l’ébène bordèrent ses yeux. Elle se regarda nu et glissa ses mains entre ses jambes, elle se mordit la lèvre jusqu’au sang et glissa deux doigts en elle pour couper les trompes. Deux boules de chair ensanglantées tombèrent sur le tapis d’orient, et Selen, se força pour ne pas hurler de douleur, elle tomba à genoux, et s’évanouit à même le sol.

    Quand elle se réveilla, l’aube pointait le bout de son nez, toute douleureuse qu’elle était, elle fit disparaître toute trace de son geste.
    Un homme ne peut pas tomber enceinte se dit elle, elle avait prit la bonne décision. Alors, elle s’habilla, enfilant un long caleçon noir qui s’étira sur ses formes, les moulants avec envie, puis une chemise blanche, à jabot, une ceinture à grosse boucle, un bijou à la base du cou, des cuissardes brunes et son manteau jaune ornée de bijoux.
    Elle repoussa ses longs cheveux et sourit

    -Voilà, tu es un homme à présent....

    Faisant claquer sa langue, elle sortit de sa chambre, imposante et magnifique. Elle sortit dans la rue, profitant du marché pour aller se balader, les filles rougirent en la voyant, chuchottant et faisant des messes-basses. Puis un homme la percuta, elle se retourna et le foudroya du regard, puis il revint et s’inclina :

    -Pardon Monsieur, je ne faisais pas attention...

    Oui, elle était un homme, et elle le serait pour le restant de sa vie.

    Je suis un Monsieur Mademoiselle.

    ۞ Famille :
    Six soeurs aînées et un père, sa mère est décédé à sa naissance.



    ₪ ET VOUS ALORS ? ₪


    ۞ Comment avez vous découvert le forum? Un soir sur msn...
    ۞ Que pensez vous de ce dernier?
    Trés libre, avec un beau graphisme et de nombreuses possibilités
    ۞ Comment définiriez vous votre niveau RP?
    Ma foi, malgrés quelques fautes, je pense qu’il est agréable de jouer en ma compagnie.
    ۞ Quelle sera votre fréquence de passage?
Je viendrais sûrement tous les jours sauf les week-ends, mais je ne poste que deux ou trois fois par semaine.
Revenir en haut Aller en bas
Ludovico III Leone

ღ Il sua Altezza Femminiello

Ludovico III Leone

◊ Messages : 1302

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
Selen M. Pavone _
MessageSujet: Re: Selen M. Pavone   Selen M. Pavone Icon_minitimeMer 13 Oct - 21:52

Shocked Shocked Shocked Shocked Shocked

Mais c'est une super fiche pour quelqu'un qui déteste en faire! Je suis complètement fan et je vois que j'ai très largement bien fait de te laisser les rênes de la famille du paon. Quel beau Paon nous avons là! Je te valide sans plus attendre et suis très heureuse de te compter parmi nous, tu es une joueuse d'exception qui a crée tant de choses qui m'ont fait vibrer... à mon tour de t'accueillir sur un de mes forums!

Bon jeu à toi, Signore Signora!

_____________________
Selen M. Pavone 45434_Ludo_sign
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Selen M. Pavone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Belmonte :: Biblioteca di Belmonte :: Galleria dei Personaggi :: Nobles-
Sauter vers: