AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lettre à Selen de par la mer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante Fenice

♪ Oisillon Rebelle ♪

avatar

◊ Messages : 583

MessageSujet: Lettre à Selen de par la mer.   Lun 14 Fév - 21:57

Très chère épouse.

Sachez que j'écris ces mots de ma propre main et sans supervisions ou l'aide de quelqu'un qui me souffle les mots. Je n'es malheureusement rien trouvé de mieux pour commencer cette lettre. Je sais que je suis parti brusquement et que mon attitude vous a peut-être plongé dans une inquiétude, sachez simplement que je vais bien et que cette aventure était surement ce qu'il me fallait. Je ne vais pas vous écrire un poème, car j'ignore comment m'y prendre. Toute fois, je sais que vous, ma femme, vous me manquez. Le soir sur le navire je me joue de mon esprit et me laisse dériver dans les souvenirs de votre présence. Toute fois, je ne peux revenir maintenant, ma présence à doubler le moral de la flotte et nous avons presque un mois d'avance sur notre itinéraire. Beaucoup me parlent de mon père et je comprends pourquoi mes hommes se réjouissent ainsi de ma présence. Il n'est pas simplement mort par une vulgaire vague comme ma mère m'a déjà raconté, mais bien au beau milieu d'une tempête horrible, il fut emporté par l'eau après avoir voulu sauver son équipage, une mort bien plus noble que je l'imaginais. Que cette version soit fausse ou non, ici les gens ont tous celle-ci, et ce malgré tout le respect que j'ai pour ma mère, elle n'y était pas.

Ici on me respecte et mes ordres ne sont pas discutés. Ce respect m’a fait réaliser bien des choses. J'ai été enfantin et insupportable pour vous, ma très chère femme, et dans cette lettre je vous offre mes plus plates excuses. Surtout pour vous, une femme de caractère, une femme d'action. Je me suis montré de manière irrespectueuse et mes jouer de votre rang, comme un enfant joue au soldat. Cet enfant, très chère femme, n'existe plus. Je les noyé dans le fond de l'océan avec mes caprices. Le but premier de cette lettre était de vous faire savoir comment vous me manquez et je remarque rapidement que j'écris bien plus qu'espéré, cependant je ne compte pas retiré un mot et n'y la recommencer. Ce qui est fait est fait. Je me suis laissé emporté par mes réflexions et les à mélanger à ses quelques mots qui vous est destiné. J'espère qu'il vous arrachera au moins un sourire, vous qui avez toujours eux un sourire délicieux. Je me surprends même à avoir envie de vous entendre me faire la morale, votre voix me hante et me donne une force inespérée. Je ne sais réellement comment vous l'écrire et je souhaite de tout cœur que vous ne le preniez pas mal, mais je suis heureux que ce mariage arrangé eût lieu, vous êtes le meilleur parti que mère pouvait me trouver. Pas par les titres et les mérites qui vous habites ,chère femme, mais par ce que vous êtes.

Les mots de cette lettre semblent se livrer bataille pourtant ce que je veux réellement vous dire est si simple. Quelques mots, quelques vulgaires mots.

Je vous aime Selen Magdalenia Pavone.

Votre jeune époux. Dante Demetrio Fenice.

P.S:Pardon de ne pas vous dire où je suis ou où je vais, ce voyage me fait trop de bien.
Revenir en haut Aller en bas
Selen M. Pavone

ஐ Monsieur Mademoiselle ஐ

avatar

◊ Messages : 392
Age : 30

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: Re: Lettre à Selen de par la mer.   Lun 14 Fév - 22:36

Cher Dante,

Votre mère a retourné le Palais Pavone quand vous avez disparu. Elle m'a acusé de vous cacher, et j'ai été bien incapable de lui dire que votre départ devait me peiner autant qu'elle. Je l'ai toutefois fait raccompagner chez elle à bonne escorte.
Votre disparition subite à laisser une sevère marque dans mon coeur, et c'est par votre absence que je me suis rendue compte à quel point vous m'étiez cher.
Je sais que parfois, il est difficile de lire entre les lignes de mon visage, mais je dois bien avouer que vous êtes l'un des seuls à pouvoir y lire comme un livre ouvert. Ajoutons Angelica à cela, et nous obtiendrons le savant mélange de personne capable de lire des sentiments dans un visage de marbre.

Votre absence m'a laissé du temps pour travailler, et j'en suis même venu à m'ennuyer. Isaia même semble tourner en rond parfois. Et c'est à mon bureau, où la porte à été changée que je vous écrit. La nuit est tombée depuis longtemps, et j'attends votre présence invisble qui viendra me chercher pour me dire d'aller dormir. De me reposer un peu et qu'avec ou sans moi, le monde continuera de tourner.
Depuis votre départ, je ne dors plus beaucoup, peut être que j'essais d'oublier votre absence, mais quand je me glisse dans mon lit, j'ai froid. Etrangement froid.

Je ne dirais pas ô combien votre lettre m'a touché. Je prefère même ne pas en parler, car alors vous connaîtriez de moi une facette que j'arrive encore à vous cacher. Non par honte mais par fierté. Car je suis aprés tout la Tête des Pavones.
Pardonnez mon comportement un peu froid, ce n'est aprés tout qu'une facette de moi que j'essaie de changer.
Et qu'est ce que j'ai changer depuis notre mariage. Même ma soeur aînée Ugolina à faillit rater une marche quand elle m'a croisé souriante au souvenir de votre lettre.

Votre absence m'obsède au point de vous guetter la nuit, au point de refuser le sang qu'on me propose. Car il n'y a que votre présence pour m'apaiser, qui me calme et m'apaise.

J'espère de toute mon âme que ces quelques mots trouveront leur place dans votre coeur. Qu'il vous guiderons vers des flots calmes et garderont les tempêtes loins de vous, car même si votre père à été le plus brave, je n'aimerais pas que la mer soit votre première amante.

J'attends votre retour, impatient comme dans mes jeunes années, à l'idée de voir l'homme que vous êtes devenu.

Revenez moi sainf et sauf. Et sachez, cher époux, qu'aucun homme n'aurait été à la hauteur de ce que vous accomplit pour moi.

Avec tout mon amour, je vous déclare haut et fort que je vous aime Dante Demetrio Fenice.

Votre époux, Selen Magdalenia Pavone.

Ps : N'ayez aucune crainte quand à votre retour, seul des bras ouvert seront là pour vous acceuillir.
Revenir en haut Aller en bas
 

Lettre à Selen de par la mer.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Belmonte :: Biblioteca di Belmonte :: Zoppichi alle lettere-
Sauter vers: