AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'adresse d'Anima Cruzio Serpente.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raffaela S. Serpente

Principessa persa tra Vizio e Virtù

avatar

◊ Messages : 1033

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: A l'adresse d'Anima Cruzio Serpente.   Mar 15 Mar - 22:08

Jeudi, le 24 Mars, fait à Murano.
    Signora Anima,

    Je n'ai pas encore eu l'occasion de me présenter à vous, mais mon nom vous dit peut-être quelque chose. Ou peut-être pas. Dans tout les cas, je me nomme Raffaela Sergia Serpente, nom placardé à tout va en ce moment avec celui d'Artemisia Leone qui me fut visiblement jadis promise, comme vous avez surement du le lire. Mais soit, je ne suis pas là pour déverser sur vous mon Curriculum Vitae, tenons-nous en aux faits et aux demandes. J'imagine que vous êtes une femme occupée.

    Je tiens à m'excuser de mon absence lors du bal donné en l'honneur de notre très noble famille; étant domiciliée à Murano durant la semaine, les informations me viennent avec un certain retard. De plus, le soir du bal, j'étais encore hospitalisée. Je me doute que les excuses sont inutiles, mais elles sont toujours bienvenues.

    Je vous adresse ce courrier car je souhaiterai entrer en contact avec ma famille de sang: veuve d'un notable Aquila, je vis parmi les Aigles. Je n'ai jamais eu le loisir, depuis l'incident que vous connaissez, de revoir ma famille originelle, et d'elle, je ne connais rien. Ainsi j'aimerai reprendre contact avec vous. Car après tout, c'est le sang des Serpents qui coule dans mes veines, même si j'ai le cœur d'un Aigle. Aussi excusez-moi du côté flou de ma lettre, je suis juste un peu perdue.

    Je vous avouerai que je ne sais pas où est ma place dans notre famille. Voyez, je suis veuve depuis plus d'une année, directrice de la Prison d'Il Muro. Cela dit, je ne désire que me rendre utile à notre famille, à y trouver ma place. Ma lame, mes influences ou simplement ma condition de veuve à remarier sont à votre disposition, sachez-le.

    Je vous félicite également pour le travail de fourmi que j'ai entendu être le votre, et pour la conservation de l'Horloge à Manigance. Sans elle, nous aurions été perdus. La Manigance vous a choisi, et cela me semblait un choix tout à fait indiqué. Il n'y a pas de hasard.

En vous souhaitant tout le bien
Votre Obligée, Raffaela Sergia Serpente.

_____________________
Revenir en haut Aller en bas
Cruzio A. Serpente

Menzogna Scarlatta

avatar

◊ Messages : 609
Age : 31

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: Re: A l'adresse d'Anima Cruzio Serpente.   Mar 15 Mar - 23:23

Samedi 26 Mars, Belmonte.



Signora Raffaela,

J'ai en effet entendu parler de vous, Signora. Comment ignorer une membre de notre famille lorsque son nom a fait les titres de ces ragots de scandales et est la directrice de la prison d'Il Muro ?
Mais les ragots ne m'importent guère, de même que les vieilles histoires souffreteuses sorties d'un passé dont nous n'avons que faire.

J'accepte cependant vos excuses de bon cœur, Signora, les mondanités ne sont rien d'autre qu'une obligation, futilités de nobliaux désœuvrés. Comment pourrais-je vous en vouloir dans ces conditions ? La rancœur est la perte d'un temps précieux.

Pour le sujet de votre place, je vous dirais simplement ceci : vous êtes libre de la choisir et tout aussi libre d'aimer les Aigles, si votre cœur va a ces derniers.
Mais votre courrier n'est pas innocent et je devine sous vos mots le désir de trouver en nous une seconde famille. De autres, je ne puis présumer mais pour ce qui est de moi, vous avez toute votre place dans ce palais, au sein de votre famille de sang.

Je ne peux cependant vous créer un nid, c'est a chacun d'entre nous de le faire et de trouver sa place. Je ne chercherais cependant jamais à utiliser les membres de notre Famille comme monnaie d'échange pour des mariages politiques qui ne sont rien de plus que des faux-semblants. Je suis veuve également, depuis bien des années et à ce titre, je refuse de reprendre époux.

Je souhaite simplement demeurer libre car la Nature ne nous a pas faite femmes pour être les vaches à lait des hommes et un pion sur le grand échiquier des Nobles.

Si le cœur vous en dit, venez au Palazzo qui est votre chez-vous tout autant que celui de chacun d'entre nous. Nous pourrions converser plus a notre aise et cela vous permettrait de nous découvrir. Notre Famille est jeune et ses liens sont encore fragiles ou inexistants. Il ne tient qu'à nous de les reformer selon le bon vouloir de chacun.

Veuillez croire en mes meilleurs sentiments,
Anima Cruzio Serpente.

_____________________


Revenir en haut Aller en bas
http://angels-house.forumactif.org
Raffaela S. Serpente

Principessa persa tra Vizio e Virtù

avatar

◊ Messages : 1033

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: Re: A l'adresse d'Anima Cruzio Serpente.   Mar 15 Mar - 23:40

Lundi, le 27 Mars, fait à Murano.
    Signora Anima,

    Je vous remercie pour la bonté que vous avez d'accepter mes excuses. Je partage votre idée sur la rancœur, tout en sachant que beaucoup de membres de notre noble famille en sont habités, à l'encontre des Leone tout particulièrement. Nous nous entendez sur ce sujet, ainsi je me permet d'épiloguer.

    En effet, mon courrier n'a rien d'innocent; comment pourrait-il l'être alors que j'ai repris mon nom de Serpente, à la mort de mon époux? Ce fait seul vous confirmera mon état d'esprit. Il est vrai que les Aquila m'ont adoptée comme l'une des leurs, mais je sais bien que je ne suis pas de leur sang. Je n'ai pas oublié mon père et ma mère, malgré les années qui me séparent d'eux. Il me faut honorer leur mémoire.

    N'utilisez-vous pas vos pairs? Je songe qu'on utilise toujours un peu ses proches; du moins, je le fais parfois, avec plus ou moins de scrupules. J'ignore si ce fait vous intéressera, mais aujourd'hui âgée de vingt-neuf ans, je maîtrise malgré moi le quatrième niveau de notre Sangue Nobile; je crois avoir compris que notre Vice alimente notre Don, et vice-versa. Peut-être le saviez-vous déjà? C'est juste que la question de l'origine et de l'évolution du Sangue Nobile m'intrigue.

    C'est effectivement à moi de trouver ma place, dans quelque famille que ce soit. Cependant, même si j'ai un amour ineffable pour eux, je désire m'écarter un peu des Aquila. Je souhaiterai en fait me remarier, avec un Serpente de préférence. J'ai signé un accord avec les Aigles: leur prison reste à eux, qui que j'épouserai. Mais je crois que je ne supporterai pas le veuvage. Voilà la raison de ma lettre, je pense. Vous êtes notre Tête, alors je devais vous en tenir informée.

    J'ai toujours pensé que nous sommes, nous femmes, plus maltraitées pas la civilisation que nous ne le serions par la nature. La nature nous impose des peines physiques que les hommes n'adoucissent pas, et la civilisation a développé des sentiments qu'ils trompent incessamment.

    La nature étouffe les êtres faibles, c'est la loi première, je le sais bien.

    Le mariage, institution sur laquelle s'appuie aujourd'hui la société, nous en fait sentir à nous seules tout le poids : pour l'homme la liberté, pour la femme les devoirs. Je suppose que cela, étrangement, me convient, d'une nature rendue docile par mon éducation religieuse. Je n'aspire à présent qu'à avoir un héritier ou une héritière, et chercher la place ou peut-être le sort que je mérite.

En vous adressant toute ma sympathie.
Votre Obligée, Raffaela Sergia Serpente.

_____________________
Revenir en haut Aller en bas
Cruzio A. Serpente

Menzogna Scarlatta

avatar

◊ Messages : 609
Age : 31

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: Re: A l'adresse d'Anima Cruzio Serpente.   Mer 16 Mar - 0:07

Mercredi 29 Mars, Belmonte.

Signora Raffaela,


Pour les Leone, je ne dirais qu'une seule chose : pourquoi haïr une famille dont bien des membres étaient comme nous : trop jeunes pour seulement comprendre quoi que ce soit ? Seul le responsable de cette machination mérite un châtiment à hauteur de ses crimes.
Mais trêve de palabres inutiles.


Quant à mes pairs, je suppose que tout un chacun utilise allégrement ses proches, mais ceux qui m'entourent ne sont mes proches que de nom de famille. Je n'ai que ma fille et jamais je ne souillerais mon enfant avec les manigances des adultes. Quant au Sangue Nobile, croyez-moi, vous gagnerez à l'utiliser le moins possible car il n'est pire poison que ce venin reptilien qui coule dans nos veines et il n'apporte que la ruine. Voyez-vous j'ai jadis perdu mon fiancé et le père de ma fille à cause de ce sinistre don et il ne se passe pas un jour sans que mon cœur ne pleure son absence.
Néanmoins, je comprends que le sujet vous intrigue, il m'a autrefois passionné. J'avais également remarqué plus jeune a quel point notre vice influence notre Don. Ce pouvoir qui est le notre se nourrit de nos égarements, et je veux croire que nous pouvons lutter contre nos faiblesses. La force et la sagesse naissent d'une discipline personnelle rigoureuse et s'empêcher de se vautrer dans nos vices n'est qu'un moyen supplémentaire d'y accéder.

Vous cherchez un époux parmi nous, cependant nous sommes si peu nombreux. Peut-être devriez-vous rencontrer plus des nôtres en venant parfois nous rendre visite afin de convenir d'un arrangement marital. Vous semblez dans vos lettres, Signora, comme une fleur tremblante entre les murs épais de sa prison. Vous ne pouvez, dites-vous, n'éclore qu'aux côtés d'un époux. Vous devez être une belle femme. Belle et triste. Je serais heureuse de voir votre cœur trouver un échos auprès de l'un d'entre nous.

Vous savez, être une femme n'est pas seulement une histoire de nature ou même de civilisation. Etre une femme est une force, un choix de chaque instant. Car il en faut, de la force, pour porter sur nous le poids de notre féminité. A Jazerath, les femmes sont semblables à l'or, à la fois précieuses et robustes. Les Sultans savent que c'est notre féminité qui décide réellement du sort du monde alors qu'ils se glissent dans notre couche mais s'adonnent sans peur à cette tyrannie de femelles. Les femmes ont toujours décidé de façon subtile, assez pour donner aux hommes l'impression de n'avoir fait qu'acquiescer à une idée qu'il avaient déjà.

Mes propos vous choquerons peut-être, vous qui semblez pieuse, mais je suis une femme d'actes plus que de paroles. Je m'en excuse cependant du fond du cœur.

Bien à vous,
Anima C. Serpente.

_____________________


Revenir en haut Aller en bas
http://angels-house.forumactif.org
Raffaela S. Serpente

Principessa persa tra Vizio e Virtù

avatar

◊ Messages : 1033

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: Re: A l'adresse d'Anima Cruzio Serpente.   Mer 16 Mar - 7:55

Jeudi, le 30 Mars, fait à Murano.
    Signora Anima,

    Concernant votre premier propos, je raccourcirai tout simplement en: "pourquoi haïr?". Cela n'apporte rien de bon, ni de glorieux, à part vivre dans le passé et se déchirer soi-même. Mon désir le plus profond serait que le commanditaire du génocide sur notre famille soit découvert et laissé à la Justice: qu'elle fasse sur lui son œuvre pour avoir planifier la mort de nos parents, amis, et autres. Un tel crime ne saurait rester impuni.

    Les enfants sont des énigmes lumineuses. Il faut, du mieux que l'on peut, les garder hors des ténèbres des adultes le court temps où ils ont le droit de ne pas savoir. Il n'y a pourtant rien de plus émouvant au monde que de parler avec gravité à un enfant. Bien que je n'en eusse pas, je me dis cela. Je suis marraine d'une petite fille qui vient tout juste d'avoir neuf ans, et la voyant assez régulièrement, je puis commencer à comprendre les mères, du fait des sentiments maternels qu'elle instille en moi.

    Je suis désolée pour votre fiancé et le père de votre fille. Dieu rappelle à Lui ses fils et ses filles sans nous prévenir, parfois brutalement. Ainsi nous nous restons sur Terre, dans le noir du deuil. J'espère qu'un jour votre cœur saura s'alléger de sa peine, sincèrement.

    Concernant notre Sangue Nobile, la question n'est pas de se retenir de l'utiliser: je pense que nous le ne pouvons pas, comme il est si difficile de résister à l'appelle venimeux de notre Vice. Vous êtes née Serpente, vous me comprendrez. Notre Vice n'est pas dévorant pour rien, nous détruisant petit à petit. Je nous souhaite de nous maintenir. Je souhaite tout le bien à notre famille; mais je ne peux m'empêcher de voir notre Dominio comme un pouvoir et un prix à payer que nous ne pouvons réellement maitriser. Du moins pour ma part.

    Ma rigueur personnelle est rigoureuse, voir spoliatrice. Je ne me livre à aucun excès de quelques sorte que ce soit et je me voue à l'adoration de Jésus-Christ Notre Sauveur et son Père Notre Seigneur avec détermination. Malgré cela, dans mon sang, je reste une Serpente: je ne me débarrasserai jamais de ce Vice qui me ronge, ni de mon pouvoir qui de plus en plus s'accroit.

    Je passerai au Palazzo Serpente dès mes congés prises, afin que de vous rencontrer mais aussi de croiser d'autre membre de notre famille. Peut-être arriverai-je à trouver le parti que je recherche. Vous, Tête de notre famille, n'auriez personne à me conseiller?

    Signora, je ne suis pas une fleur: je ne suis qu'une femme, parfois forte, parfois fragile. Vos beaux mots me touchent, mais me laissent perplexe également. Dieu, dans sa grande mansuétude, a préféré me donner l'amabilité plutôt que la beauté, et je ne suis guère qu'une pâle rose dans le jardin de la noblesse de Belmonte, qui n'a de remarquable que le Regard Fascinant d'yeux verts qui la mettent mal à l'aise. Ce n'est pas que j'éclorai auprès d'un époux, c'est que le monde est un jardin: je veux créer le mien et le cultiver. Tout simplement. Avoir un terrain sûr.

    L'espoir est que les hommes puissent comprendre ce qu'est être une femme, que les femmes puissent comprendre que les hommes ne sont ni à combattre ni à soumettre. Que les hommes et les femmes puissent rester des amants, simplement des amants. Mais je ne me leurre pas trop. Je suis femme moi aussi, plus chaste des oreilles que du reste du corps, je le confesse. Mais vos propos ne me choquent pas: il est vrai que les femmes exercent, quand elle sont suffisamment belles pour s'en faire remarquer, une influence sur le genre masculin. Autant de réussites pour l’homme qui derrière une "Belle" qui s’affaire à faire de sa vie un empire.

    Malheureusement nous ne sommes à Jazerath, et l'or des femmes ne luit dans dans les yeux de toutes les Bulluniennes. Du moins, pas dans les miens. Je ne suis ni précieuse, ni robuste, à mon plus grand regret.

    Il y a des secrets qu'une femme ne peut confier qu'à une femme, alors nous nous comprenons.

En vous adressant l'expression de mes sincères salutations.
Votre Obligée, Raffaela Sergia Serpente.

_____________________
Revenir en haut Aller en bas
Cruzio A. Serpente

Menzogna Scarlatta

avatar

◊ Messages : 609
Age : 31

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: Re: A l'adresse d'Anima Cruzio Serpente.   Ven 18 Mar - 10:52

Samedi 02 avril, Belmonte.


Signora Raffaela,

En temps que femme, je peux en effet comprendre les confessions d'une autre. Mais, à mon humble avis, toute femme est belle, à sa manière car notre corps a des grâces qui troubleront toujours les hommes. Vous qui vous dites quelconque, est pourtant unique et si la nature vous a pourvue d'Yeux Fascinants, c'est bien pour vous permettre de construire votre propre empire.

Mais trêves de digressions, venons-en au fait qui vous mène a moi, votre désir de trouver un époux.
Sachez que notre famille est jeune et, à l'instar de vous même, tous ses représentants ne se sont encore représentés auprès de moi. En cela je ne blâme quiconque. Ils viendront sans doute quand ils auront trouvé en eux la volonté de faire partie d'une Famille au passé brisé. Car il est bien difficile de se proclamer Serpente lorsqu'on a subi la traque et l'exil imposé par les Leone. Nous avons tous dû nous découvrir une nouvelle famille, une nouvelle identité et revenir aussi soudainement à l'ancienne ne peut que désarçonner certains.

De plus, nombreux sont ceux qui ne m'ont fait part de leur statut marital et je dois bien avouer que leurs coucheries ne m'empêchent guère de dormir. Je vous aurait donc conseillée avec plaisir mais les seuls dont je sais plus ou moins de source sûre qu'ils n'ont encore d'épouse sont Lelio Serpente et Al-Cid Serpente. Pour ce qui est des autres c'est une bonne question.

Mais je suis certaine que vous finirez par trouver un parti qui vous conviendra une fois que vous aurez rencontré différents membres de notre famille.


En espérant très prochainement avoir le plaisir de deviser avec vous,
Sincères salutations,
Anima C. Serpente.

_____________________


Revenir en haut Aller en bas
http://angels-house.forumactif.org
Raffaela S. Serpente

Principessa persa tra Vizio e Virtù

avatar

◊ Messages : 1033

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: Re: A l'adresse d'Anima Cruzio Serpente.   Sam 19 Mar - 11:41

Lundi, 4 Avril, fait à Murano.
    Signora Anima,

    Je vous remercie de votre prompte réponses ainsi que vos remarques qui ont le bénéfices d'être bien troussés et de savoir résonner en moi. J'apprendrai bien un jour, si j'accepte mon Sang, à utiliser ce que la nature a donné à mes yeux.

    Il est vrai que notre famille n'est que tout nouvellement reformée, et que j'ia du être trop hâtive dans ma demande. Sur ce fait, je m'excuse: je n'imaginais pas que nous manquions de Serpente. Mais la chose est logique: peu ont eu la témérité de se proclamer Serpente immédiatement après notre anoblissement. J'ai moi-même repris immédiatement mon nom de naissance, mais n'ai pu me présenter à vous-même. Mais j'avais mes raisons et empêchements, comme je vous ai précédemment écris.

    Nous sommes une nouvelle famille: de nouveaux Serpente avec une toute nouvelle identité à construire.

    Cependant, Signora, sans vouloir vous manquer de respects, je n'utiliserai pas le termes de "coucheries" tant à la légère. Mais cela n'est que mon avis et je ne doute pas qu'il ne vous empêche pas non plus de dormir le soir. Cependant je vous remercie de votre sollicitude et vais me renseigner sur ces deux parents afin que de décider s'il y en a un qui me conviendrait. Je passerai au Palazzo rencontrer mes pairs sous peu, quand j'aurai moins de travail à la prison.

    Ainsi, je vous souhaite une très bonne continuation, et si à l'avenir vous avez un différent judiciaire ou autre, sachez que je suis assez proche de nombreux juges et avocats Aquila et que je ferai mon plus grand possible pour vous être utile si vous êtes dans votre bon droit, bien sûr.

En vous adressant l'expression de mes sincères salutations.
Votre Obligée, Raffaela Sergia Serpente.

_____________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'adresse d'Anima Cruzio Serpente.   

Revenir en haut Aller en bas
 

A l'adresse d'Anima Cruzio Serpente.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Belmonte :: Biblioteca di Belmonte :: Zoppichi alle lettere-
Sauter vers: