AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Diego Valiente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diego Valiente

ø Fifone Represso ø

avatar

◊ Messages : 24

MessageSujet: Diego Valiente   Sam 4 Juin - 23:01

    ₪ CARTE D'IDENTITE ₪

    ۞ Nom : Valiente
    ۞ Prénom(s) : Diego II
    ۞ Surnoms : Dié’
    ۞ Âge : 25 ans
    ۞ Au service de : Orazio Giovanni Corvo (prochainement)
    ۞ Rang de domestique : Majordome
    ۞ Spécialité :Oublier ?
    ۞ Orientation sexuelle :Hétérosexuel

    ₪ ASPECT PHYSIQUE ₪


    ۞ Physique :Autant le dire honnêtement, Diego a un physique banal, le genre qui ne marque ni les hommes, ni les femmes. Sa carrure pas franchement développée n’interpellera personne, et ce n’est pas en dévoilant son torse nu et pas tout à fait imberbe qu’il déchaînerait les passions. Le jeune homme n’a jamais fait trop de sport, et ça se voit. Nous n’irons pas jusqu’à dire qu’il n’a aucune force, puisque c’est un homme et qu’il est capable s’il le faut de déménager une armoire, mais il ne fait sans aucun doute pas partie du club de gym du coin.

    Son teint légèrement hâlé et ses cheveux noirs de jais sont hérités de ses origines Livenziennes. Seuls ses yeux noisette font défaut au stéréotype parfait. Jadis affirmé, son regard a à présent tendance à fuir les regards, et à ne rien exprimer sinon de l’incertitude. Si on pouvait y lire quelque chose, ça serait les limbes de ses souvenirs disparus. Autrement dit, rien du tout, et ça l’arrange bien. Son visage, plutôt allongé, est bordé par une épaisse crinière de cheveux le plus souvent décoiffés. Ce n’est pas faute de tenter d’en faire quelque chose, mais voyez-vous, ils sont rebelles, et profitent du moindre coup de vent pour danser la polka. Ils sont juste un peu courts pour tenir convenablement dans une queue de cheval, ce qui n’empêche pas Diego de les tirer en arrière de temps en temps, au prix d’une petite boule de cheveux sur l’arrière du crâne. Le ridicule ne tue pas et ne lui fait pas peur, tant qu’il ne s’accompagne pas de fantômes.

    Le jeune homme ne porte pas une grande attention à son apparence physique, et pourtant il n’oublie jamais de mettre de l’eyeliner avant de sortir. Etrange manie de coquetterie qui lui a été inculquée par sa mère, et qui ne correspond pas franchement au reste du personnage. Ça lui donne une apparence un peu efféminée, voir carrément bizarre, mais il ne s’en rend pas compte, puisque ce geste est habituel.


    ۞ Allure : Diego a été élevé parmi les gens de la haute société, et cela se verrait presque à son allure. Il se tient toujours impeccablement bien, le dos droit, la tête haute, une attitude non pas dédaigneuse mais simplement naturelle. Il pourrait inspirer un certain respect si son regard fuyant ne trahissait pas son manque d’assurance. Les deux combinés lui donnent l’allure d’un homme qui ne sait pas trop où se placer, ni comment se comporter. Autrement dit, il a l’air plus ou moins coincé.
    Diego a peut-être un sourire charmant, mais vous ne le verrez pas souvent. Le rictus ne fait pas partie des expressions quotidiennes du jeune homme, même s’il s’y essaye de temps en temps pour paraître naturel. En revanche, son visage est plutôt expressif en ce qui concerne les grimaces en tout genre démontrant ses doutes, ses craintes, son instabilité.

    ۞ Goûts vestimentaires : Diego se place en faveur de la sobriété. Il a tendance à privilégier les vêtements peu voyants, et se revêt des couleurs sombres ou froides lorsque ça n’est pas de noir. Le jeune homme ne porte pas de bijoux trop voyants, mais il porte le plus souvent une paire de boucles d’oreilles et sa croix sur une chaînette noire.
    ۞ Signes particuliers : Le tatouage à droite de son sternum est un mystère pour lui. Fait avant qu’il ne perde la mémoire, il n’a aucune idée de son origine.

    ₪ INFORMATIONS PSYCHOLOGIQUES ₪


    ۞ Généralités : Diego a quelques petits troubles du comportement, mineurs, qui font de lui quelqu’un de difficile à cerner. Il n’est ni dangereux, ni sociopathe, en revanche il est parfois déstabilisant.
    La conscience de Diego agit un peu comme un disque rayé. Par moments, elle va parfaitement bien, et parfois elle déraille. Il a depuis quelques années des troubles de la mémoire. Diego n’oublie pas tout, mais il a du mal à se rappeler de beaucoup de choses, et il lui faut du temps. Ses souvenirs récents existent et ne sont généralement pas effacés, mais il a besoin de sérieux coups de pouce pour les faire ressurgir. Du coup, il prend des notes, à sa façon. Diego a tendance à associer les souvenirs aux émotions, et conserve des tas de petits carnets remplis de simples adjectifs.

    Ses souvenirs sont dérangés, à l’instar de l’ensemble de son esprit. Diego a tendance à ne pas toujours s’exprimer avec l’assurance et la clarté qu’il lui faudrait parce qu’il est, dans le même temps, en train de réfléchir à trois choses et de se souvenir de deux autres. Autrement dit, il a le plus souvent l’air un peu confus. Ce ne sont là que des dérangements minimes et pas toujours visibles. Diego n’a pas de handicap mental, et réfléchit aussi bien que n’importe quel humain. Il a juste un peu de mal à s’exprimer parfois, et a tendance à s’emmêler les pinceaux.

    A côté de ça, c’est un quelqu’un de dévoué dans ce qu’il fait, qui s’investit énormément. Diego est perfectionniste, et il a à cœur que les choses se passent bien, ce qui est en réalité rarement le cas. Il est appliqué, mais à côté de ça plutôt maladroit. Diego est de ceux qu’on pourrait appeler malchanceux, bien qu’il n’ait pas l’audace de penser que le sort s’acharne sur lui. Disons simplement que s’il faut un bouc émissaire pour le hasard et la malchance, ça sera lui.

    Malgré son jeune âge, il est plutôt paternel avec tout le monde, y compris ses ainés. Diego est quelqu’un d’attentionné et de généreux qui a à cœur de bien faire. Cela ne l’empêche pas d’être quelqu’un qui s’exprime à outrance et qui dit toujours ce qu’il pense. Il a beau avoir quelques soucis parfois pour le faire avec cohérence, le majordome ne se laisse pas marcher sur les pieds, et a tendance à avoir un fort caractère. Néanmoins, il sait le rendre discret en temps voulu, lorsqu’il s’agit de professionnalisme.


    ۞ Vices : Diego a une peur viscérale des fantômes et de la mort. A vingt-cinq ans et des poussières, il ne dort toujours pas dans le noir complet, et il n’est pas rare qu’il se retrouve à faire le tour du propriétaire, un balai à la main (parce que tout le monde sait que les balais contre les fantômes, c’est le nec plus ultra), après avoir entendu un bruit suspect. Diego est un froussard, même s’il se garde bien de le montrer. Il est capable de trouver toute une pléthore d’excuses pour ne pas avouer sa phobie, qu’il n’assume pas.

    ۞ Aime :Diego n’est pas quelqu’un de difficile ni d’exigeant. Il aime se rendre et se sentir utile. Il se sent heureux lorsqu’il se souvient des choses, et de manière générale lorsqu’il sent que son esprit fonctionne normalement. Par peur de l’obscurité et de la nuit, Diego aime la compagnie, et a horreur de la solitude. Il a beaucoup d’amour pour son frère qu’il n’a pas revu depuis quelques temps.

    ۞ N'aime pas : . Il n’aime pas tellement qu’on lui parle de son passé, ou même du passé en général car il peine à s’en souvenir, et ça le met mal à l’aise. En plus de l’obscurité, de la mort, de la nuit et des fantômes, Diego n’aime pas tellement le silence.

    ۞ Sociabilité : En bon terrorisé de la solitude, Diego est quelqu’un de sociable, qui a la conversation facile même si les mots ne sortent pas toujours avec la plus grande fluidité. Il est en général agréable, et de bonne compagnie, même s’il semble parfois un peu coincé. Diego a tendance à prendre beaucoup de choses au sérieux, et de la compagnie légère ne lui fait pas de mal. Néanmoins, c’est quelqu’un de fiable, à qui l’on peut se confier sans hésitation.

    ₪ HISTORIQUE ₪


    ۞ Passé :

    « Souvenez-vous. »

    Les paupières de Diego se mirent à vibrer, avant de se rouvrir sans que ses yeux ne voient rien. Plusieurs images vinrent s’imprimer dans son cerveau, avec l’effet de claques violentes. Il vit une fille lui sourire, et il la vit hurler. Il ne se souvenait pas d’elle, et pourtant des larmes montèrent à ses yeux.

    « Voilà. Un peu plus loin maintenant Diego. »

    Le jeune homme tressaillit et se mit à trembler. Une succession d’idées vinrent frapper son esprit sans qu’il n’ait le temps de les analyser. En quelques microsecondes, il se sentit passer de la joie à l’horreur, de l’appréhension à l’allégresse. Les images que lui projetaient son mental n’avaient aucun sens, et il n’essayait pas de leur en donner.

    La jeune femme était là à nouveau. Il vit une plage, et un homme qu’il ne connaissait pas. Ils étaient ensemble, tous les deux, ils semblaient heureux. Diego ne faisait pas partie de la scène. Et il les vit soudainement s’effondrer, tous les deux. La plage s’était transformée en épaisse forêt dans laquelle le soleil ne perçait plus, et ils gisaient à terre, recouverts de feuilles mortes.

    Violemment, Diego se leva et hurla. Ses paupières tremblaient encore. C’est son inconscient qui parlait. Il se sentit attrapé par les deux bras, et plaqué sur un fauteuil, et se roula en boule.

    « Bien Diego. On va en arrêter là pour aujourd’hui. Tu vas fermer les yeux, compter jusqu’à cinq, et revenir progressivement dans notre monde. Lorsque nous arriverons à cinq, tu ouvriras les paupières, et tu seras revenu. »

    Ce sont ses toussotements qui le réveillèrent. Il avait mal partout sans comprendre pourquoi, et mit un moment à retomber sur terre. A l’instant où ses paupières s’entrouvrirent, il laissa tomber les images de ses visions pour retomber dans le flou absolu.

    « Je suis désolé maman, je ne me souviens toujours pas. »

    En l’espace de quelques semaines, Diego était passé du jeune homme vif et entreprenant à un espèce de légume sans aucune autonomie. Ça ne l’affectait pas tellement, parce que l’avant, il ne s’en souvenait pas. Les souvenirs épars des séances d’hypnose n’avaient pour lui aucun sens, et il les oubliait dès qu’il sortait du cabinet. L’inconscient a ses secrets qu’il protège jalousement. Diego ne savait plus que la jeune femme blonde qu’il voyait à chaque séance était son ancienne petite amie, et que l’homme qu’il voyait avec elle était son amant secret. Il ne savait plus non plus qu’il les avait assassinés tous les deux lorsqu’il avait découvert leur relation. Ils n’avaient pas été victimes de mort subite. Diego s’était emporté en les surprenant, et avait fait accidentellement tomber sa copine contre des rochers en se jetant sur elle. Paniqué, il s’en était pris à l’homme qui accompagnait la jeune femme, et l’avait étranglé après une longue lutte. Il les avait tous les deux jetés depuis une haute falaise plongeant dans la mer afin que personne n’en sache rien.

    Le secret avait été emporté avec la mémoire de Diego. Pas tout de suite, bien entendu. Il était d’abord rentré chez lui, traumatisé par ce qu’il avait fait. Son comportement avait changé radicalement dans les semaines qui suivirent, sans que personne n’y comprenne rien. Il devint violent, renfermé, agressif. Il ne se souvient pas non plus que, prise de panique, sa mère avait décidé de le faire exorciser, persuadée que le malin avait pris possession de son fils. Avec le démon, ses souvenirs s’étaient envolés définitivement. C’est prise de culpabilité que la mère de Diego avait décidé de faire appel à un hypnotiseur.

    « Je veux arrêter les séances. Définitivement. »

    A peine rentré chez eux, il hurla contre sa mère. Le caractère de Diego était revenu approximativement à la normale, après l’exorcisme. D’après sa mère, c’était la preuve que le rituel avait fonctionné. Mais elle s’était gardée de parler en ces termes à son fils, prétendant simplement que Dieu lui avait donné sa bénédiction, et lui avait pris une partie de sa mémoire. Ses souvenirs manquaient à l’appel, même s’il avait de vagues images de son enfance. Etrangement, sa mère semblait tenir bien plus que lui à ce qu’il les retrouve. Les souvenirs ne manquaient pas à Diego, pas tellement. Il avait des appréhensions, et les sensations qu’il retrouvait lors des séances d’hypnose l’effrayaient. Ils présageaient de mauvaises choses que Diego n’avait aucune envie de vérifier.

    « Non Diego. Il y a trop de choses que tu ne peux pas te permettre de perdre. Tu vas retrouver la mémoire. »

    Si le père du jeune homme se caractérisait par son absence, sa mère au contraire était bien trop présente. C’était une femme de caractère, le genre de personnes à qui on a du mal à dire non. Diego s’imposait rarement face à elle. Mais ses souvenirs lui faisaient peur. Depuis « l’accident », dont il ne se souvenait pas, Diego ne supportait plus de dormir dans le noir. Il faisait des cauchemars déformant les éléments les plus terrorisants de ses séances d’hypnoses. Des rêves dans lesquels la femme inconnue le hantait, et d’autres dans lesquels des fantômes lui disaient qu’ils allaient prendre leur revanche. Etre seul l’angoissait, et la nuit le terrorisait. Les revenants l’avaient toujours indifféré, même quand il était petit. A présent, il en avait une peur bleue.

    « Non je.. je sens que.. je ne peux pas continuer. »

    Il grimaça. Dès que sa mère l’intimidait, les mots venaient à lui manquer. Mais Diego était déterminé. Il était fatigué de ces séances, et des cauchemars qui le prenaient chaque nuit, depuis maintenant des mois. La volonté forte de retrouver à tout prix les souvenirs le détruisait un petit peu plus chaque jour, et l’empêchait d’avancer, d’aller de l’avant. Regarder vers le passé à tort et à travers n’apportait rien de bon.

    « Diego, tout le monde compte sur toi. »

    Le jeune homme soupira. Il n’avait que trop entendu cette phrase depuis quelques mois. Sa mère était à la tête d’une famille assez riche en Livenza. Diego, en tant que fils ainé devait en prendre la succession. A présent, les bruits qui couraient, prétendant qu’il avait perdu la tête, lui avaient ôté toute crédibilité.

    « Si Notre père m’a repris mes souvenirs, c’est sans doute qu’il avait une bonne raison maman. Je ne veux pas les retrouver. »

    Il était rare que Diego se montre aussi décidé, surtout depuis les évènements. Il avait non seulement perdu sa mémoire ancienne, mais il avait aussi des sautes régulières dans la mémoire plus récente. S’il était tout à fait conscient du monde qui l’entourait, et si son mental était tout à fait saint, cela n’empêchait pas les gens de douter à son égard. Il fallait l’avouer, le fils des Valiente était devenu étrange.


    Une semaine plus tard

    Il ne fallut que quelques jours et une séance d’hypnose de plus à Diego pour décider de partir de chez lui, définitivement. L’insistance de sa mère et les rumeurs quotidiennes lui firent comprendre qu’il ne se sortirait pas de sitôt de ses souvenirs enfouis. Mais il avait de mauvais pressentiments à leur égard, quelque chose qui le faisait se sentir terriblement mal. Ses terreurs nocturnes étaient liées, il le savait, à ses souvenirs, tout comme sa peur des revenants, et par extension de la mort. C’est pour échapper à toute cette vie fantomatique qu’il décida de s’en aller.

    Diego ne prévint pas sa mère. Il savait que s’il lui en parlait, elle l’en empêcherait fermement. Malheureusement, elle en avait les moyens. A la place, il choisit un jour d’absence pour s’en aller, laissant simplement un mot d’adieu à sa mère. A regrets, Diego ne prévint pas non plus Emilio. Son frère était important pour lui, particulièrement depuis la perte de ses souvenirs, car il était une encyclopédie vivante de leur enfance commune, mais le jeune homme savait qu’Emilio ne le laisserait pas partir. Cette décision lui appartenait à lui seul.

    Il prit quelques affaires, de l’argent mis de côté, et quitta la maison familiale sans un regard en arrière. Diego choisit une ville à l’autre bout du pays, pour s’assurer la tranquillité. Et pourtant, sa mère le retrouva quelques jours plus tard, et dépêcha des gardes de le ramener à la maison. Le retour fut de courte durée, et même sa mère semblait le savoir. Une semaine plus tard, Diego partit à nouveau.

    Pourquoi Bulluno ? Pour sa proximité, mais aussi parce que père à lui était Bullunien. Diego en avait les bases linguistiques, et sa langue natale n’était pas bien différente de celle du pays d’à côté. Mais surtout, Diego voulait fuir l’influence de sa mère. En Livenza, en tant que tête d’une famille riche, elle jouissait d’un pouvoir important, et pourrait sans doute retrouver Diego une nouvelle fois. En dehors du pays, elle n’était plus rien.

    Chouchouté, Diego n’avait pas franchement été habitué au monde du travail, et à la dure réalité de la vie quotidienne. Arrivé à Belmonte, il se trouva un travail sur le marché, avant d’entendre parler des plus nobles familles de la ville. Vue d’en bas, elles semblaient jouir d’une notoriété et d’un pouvoir extraordinaire, bien plus influent que celui de sa famille d’origine. C’est ainsi que Diego se décida à essayer de travailler pour eux. Faute de pouvoir vivre dans la dentelle comme il l’avait toujours fait, il y travaillerait.


    ۞ Famille :
    Evelia Valiente, sa mère, Livenzienne. Elle y vit toujours.
    Emilio Valiente, son frère. Il vit avec sa mère.
    Diego Valiente, son père. Bullunien, il voyage à travers le monde pour ses affaires.


    ₪ ET VOUS ALORS ? ₪


    ۞ Comment avez-vous découvert le forum? Deuxième compte, j’y suis déjà
    ۞ Que pensez-vous de ce dernier? Obi-Wan Kenobi
    ۞ Comment définiriez-vous votre niveau RP? Je n'ai pas trop développé l'histoire volontairement, je souhaite développer Diego en RP
    ۞ Quelle sera votre fréquence de passage? Haha, la question qui fâche… Euh… on verra \o/

Revenir en haut Aller en bas
http://myrajh.forumactif.org/
Ludovico III Leone

ღ Il sua Altezza Femminiello

avatar

◊ Messages : 1302

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: Re: Diego Valiente   Dim 5 Juin - 6:57

Un personnage très sympathique que je valide avec plaisir en te souhaitant la re-bienvenue donc, et de t'amuser comme toujours sur le forum! Aller zou, trouillard!

_____________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

Diego Valiente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Belmonte :: Biblioteca di Belmonte :: Galleria dei Personaggi :: Domestiques-
Sauter vers: