AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Lettre à Alvise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cruzio A. Serpente

Menzogna Scarlatta

avatar

◊ Messages : 609
Age : 31

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: Lettre à Alvise.   Ven 10 Juin - 19:58

[Une lettre adressée à Alvise et envoyée par un messager Serpente qui finira bien par atterrir dans le courrier du frère du Lion de Tête...]


A un jeune virtuose qui berça un soir une Dame fatiguée d'errances.

Vous ne vous en souvenez peut-être pas. Mais une nuit, un jeune maestro joua pour moi. Ce muet mélomane me donna plus douce symphonie que jamais je n'obtins.

Je vous ait longtemps cherché, soupirant après vos talentueuses trilles qui me firent vibrer alors. Des mois ne furent pas de trop pour obtenir votre identité. Finalement j’eus un nom à mettre sur un simple souvenir que je chéris déraisonnablement, le vôtre Alvise Demetrio Leone.
De mon nom, je ne vous donnais alors que mon prénom, Cruzio. Peut-être vous souvenez-vous mieux à présent.
En vérité, je suis la tête de la Famille Serpente mais notre rencontre ne se prêtait pas à ces aveux puisque nos Familles s'opposent plus souvent qu'elles ne s'unissent.
Je ne regrettais de ces moments que d'être partie sans l'assurance de vous revoir. Vous ne parlez pas, Alvise, mais votre musique traduit de doux vers qui sonnèrent pour moi comme le plus courtois discours.

Pardonnez ma maladresse, je suis fébrile à l'heure où j'écris ses lignes. Car je n'ai eut de cesse, tendit que je vous cherchais, de rattraper les années de mon apprentissage du piano.
Vous parlez de si belle manière, sans le secours des mots, qu'ils m'apparaissaient superflus pour vous remercier de vos attentions d'alors. Mes médiocres progrès me permettraient peut-être d'espérer vous revoir pour vous donner quelques pauvres symphonies, bien faibles au regard de votre talent.

La musique ne ment pas, et je ne veux vous mentir, vous qui êtes pourtant mon opposé en tout.
Alors laissez-moi jouer pour vous comme vous jouâtes pour moi. Parce que ce souvenir, chéri entre tous, me ramène à vous alors que vous m'aviez sûrement oubliée. Pourquoi penseriez-vous encore à cette vieille femme qui fut, tel le reptile par la flûte, charmée par vos arpèges lors d'une jolie lune complice ?

Votre obligée,
Cruzio Anima Serpente.

_____________________


Revenir en haut Aller en bas
http://angels-house.forumactif.org
Alvise D. Leone

≈ Afono Creativo di Suono ≈

avatar

◊ Messages : 227

MessageSujet: Re: Lettre à Alvise.   Ven 10 Juin - 20:57

[Réponse envoyée à la tête des Serpente nommée Cruzio, sur du papier à solfège un peu froissé]


    Cruzio,
    Très chère Nymphe,

    Je suis ravi que vous m'ayez retrouvé. Même si poser des mots sur mon mutisme m'effraie un peu : garderez-vous cet attrait pour moi en lisant ces mots, mes mots ?
    Vous jouez du piano : cela ne m'étonne guère. Une femme de votre beauté et appréciant si bien la musique d'un inconnu ne pouvait être elle-même qu'une amoureuse de la musique. Car lorsqu'on aime la musique, on finit toujours par la pratiquer au moins un peu.

    Votre niveau en piano m'importe peu : ce qui compte, c'est ce que vous jouez. Ce que vous ressentez en jouant. Puis-je croire que dans votre lettre, noble dame, vous m'autorisez à venir un jour vous écouter ?
    Je serai aise de pouvoir vous admirer à nouveau, sous un nuage de mélodies.

    J'en ai trop dit, ou plutôt, il y a trop de mots.
    Je ne puis plus m'exprimer ainsi ; la magie est si rare et si fragile, je dois arrêter et vous parler autrement. Maintenant.


    [la suite de la lettre est une partition, écrite pour des instruments à corde]


Votre obligé et dévoué,
Alvise D. Leone
Revenir en haut Aller en bas
Cruzio A. Serpente

Menzogna Scarlatta

avatar

◊ Messages : 609
Age : 31

Carnet de Bord
Carnet de Bord:
MessageSujet: Re: Lettre à Alvise.   Lun 13 Juin - 10:48

Alvise,
Cher inconnu d'un soir.


Si vous saviez à quel point j'ai espéré vos mots, vous n'auriez nulle crainte quant à votre lettre. Votre voix se mêle à la musique, mais je souhaitais réellement vous parler, espérer que vous ayez gardé un souvenir de notre rencontre. Pourquoi ? Je ne me l'explique pas vraiment moi-même. Je n'ai pas l'habitude de parler à qui que ce soit. Mais ces mots jetés sur le papier son sincères.

J'ai repris le piano pour pouvoir vous permettre de me comprendre sans mensonges ni faux-semblants. Il n'y a rien de tel que la musique pour s'exprimer. J'espère ne pas vous heurter en disant cela, vous qui n'avez que cette voix pour faire entendre la votre. J'aime vos silences, Alvise, car ils sont plus éloquents que les babillages des autres.

Votre partition me semble magnifique, malgré mes maigres connaissances. J'ai pensé un instant à la faire jouer mais, étrangement, il me semble que nul ne peut mieux la jouer que vous. Vos notes me charmeraient-elles autant si elles sortaient de l'instrument d'un autre ? Alors, si vous le voulez, lorsque nous nous verrons, que diriez-vous de me transcrire ses notes en sons ?
Car j'aimerais vivement vous revoir, si vous en avez envie aussi.

Il y a une requête que je voudrais vous soumettre sans oser vous l'écrire. Ou peut-être parce que je préfère vous la dire, cela me semblera bien moins lâche de ma part.

Si vous êtes d'accord, retrouvons-nous sur les lieux de notre première rencontre, demain soir à la faveur de minuit. Ensuite, je vous promet que nous jouerons de tous les instruments du monde si ce que j'ai à vous dire ne vous éloigne pas définitivement de moi.

Avec mes plus douces pensées,
Cruzio Anima Serpente.


_____________________


Revenir en haut Aller en bas
http://angels-house.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lettre à Alvise.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lettre à Alvise.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Belmonte :: Biblioteca di Belmonte :: Zoppichi alle lettere-
Sauter vers: